A 7/8 ans, on rêve, on crée, on est curieux et, si on aime lire, on se laisse porter par des histoires qui répondent à cette sensibilité. Si tout cela parle à votre enfant, cette sélection est pour lui.

Ces premiers romans commencent à traiter de choses sérieuses : ils ressemblent aux nôtres mais avec quelques illustrations pour accompagner et faciliter la lecture. Les thèmes sont tous originaux et, ici, ce sont les enfants qui racontent à des enfants des aventures étonnantes.

« Anna Lisa, docteur Bonheur »

Cet ouvrage est accessible dès 7 ans car la lecture est courte, avec de gros caractères, un vocabulaire assez simple et des images colorées très présentes.

Voici Anna Lisa, une petite fille qui raconte la naissance de sa vocation : celle de psychiatre, comme sa mère. Sous la forme d’un jeu d’imitation, elle s’inquiète de ce qui peut tracasser les enfants qu’elle retrouve dans la salle d’attente de sa mère. A sa façon, elle essaie de leur venir en aide et la conclusion ne manque pas de moral, assez douce. De quoi réconcilier les enfants et les parents grâce au grand cœur d’Anna Lisa. Pour vous donner le sourire, je cite la dédicace faite en début de lecture : « Pour tous les papas et les mamans. Grâce à vous, l’enfance est une période magique. » Je vous ai parlé de grand cœur… 🙂

Editions Gallimard Jeunesse - prix conseillé : 6,70 € - 64 pages - format : 12,4 x 17,8 cm

« Agence Confettis : chasse aux énigmes »

Derrière sa couverture très colorée, ce roman propose une histoire régulièrement illustrée, sans couleur. Le lecteur est rapidement interpellé par les dessins très vivants et actuels, ainsi que par l’histoire, dont la forme est très organisée. En effet, on commence par la présentation des membres de l’Agence Confettis, puis le récit sous 21 petits chapitres puis des animations (la recette du « gâteau coffre au trésor » de Scarlett, la réalisation de la capsule temporelle, le jeu de déchiffrage de Ninon) et la présentation amusante des auteure et illustratrice. L’histoire se lit très facilement et le déroulement ressemble à celui d’une série que l’on imaginerait bien sur le petit écran. Ce n’est donc pas étonnant de retrouver l’équipe dans d’autres aventures autour d’une collection.

Mais quelle équipe me demanderez-vous ! Alors voilà : il s’agit de 4 enfants qui organisent des anniversaires à travers leur agence « Confettis ». Ils ont tous des atouts, dont le dessin et la créativité que l’on retrouve dans la mise en scène. Cette fois, il est question de l’anniversaire d’un camarade qui, à première vue, n’a pas l’air de vouloir fêter son anniversaire ou plutôt pas comme le souhaite sa grand-mère, très insistante. L’histoire va se transformer en véritable enquête pour comprendre leurs nouveaux clients et les rapprocher car une histoire peut en cacher une autre, celle de la relation entre deux générations.

Editions Nathan - prix conseillé : 9,95 € (version numérique : 6,49 €) - 144 pages - format : 14 x 21 cm

« Zoé tout court, artiste en herbe »

Son format est travaillé et il est très attractif : couverture rigide fluo, petites esquisses entre deux paragraphes, un langage et un humour de pré-adolescent. Ce petit caractère permet de se familiariser avec Zoé. Le texte n’est pas réparti en chapitres, malgré le grand nombre de pages, mais de nombreux gros titres situent les exposés sans ordre précis (ex : « Ce qui est presque impossible » « Ce que je ne savais pas avant » « C’est quoi un Gugusse ? »). Loin d’une rédaction classique, on découvre un contact direct qui donne l’impression de se faire une nouvelle amie, que l’on retrouve d’ailleurs sous forme de collection.

Zoé est une fille assez amusante et ce livre c’est un peu son carnet secret car on y retrouve le même type de rédaction et des croquis d’enfant à chaque double page. Résumer l’histoire est donc difficile car il lui arrive plein de choses, dont on ne rate pas une miette (elle est bavarde !) ce qui participe à plonger le lecteur sans difficulté dans son monde très animé. L’essentiel tourne autour de la créativité qui n’est pas, jusque là, le point fort de Zoé. Mais, sa copine Mimi est assez douée en couture et, participer à la fête de l’école entre amies, ça lui plaît bien. Non seulement il va lui falloir mettre le tablier, mais en plus il faudra que ses créations plaisent assez pour que les gens veuillent lui en acheter. On ne s’en fait pas pour notre petite Zoé qui va découvrir bien des choses sur elle-même et son amitié avec Mimi.

Editions Nathan - prix conseillé : 9,90 € - 240 pages - format : 12,5 x 18 cm

« Lola et la machine à laver le temps »

Revenons à une présentation plus classique, encore que… ce n’est pas le mot d’ordre ! Ce livre peut vous paraître d’abord basique sous son format broché comprenant quelques illustrations sans couleur et un texte sous chapitres (12 exactement). Mais, voici encore un autre caractère (oui, j’aime imaginer que les livres sont vivants, il faut dire que les auteurs y ont mis tellement de cœur…) avec un texte animé par des polices différentes, des annotations amusantes (ex : Boy Georges avec un petit portrait esquissé, « […] et au regard aussi intelligent que celui d’un fan de ONE DIRECTION […] Quoi, tu adores ONE DIRECTION ? Naaan, mais toi… c’est différent ! ») mais aussi des bonus. Si, si, un peu comme dans un jeu vidéo. Il s’agit d’apartés de l’auteur pour s’adresser directement au lecteur (ex : « Mais c’est quoi cette histoire de voyage dans le temps ? … c’est vraiment possible ou ce n’est que dans les livres et les films ? »). Côté illustration, c’est un style simple, léger et assez vivant que j’apprécie beaucoup.

Parlons histoire et faisons la rencontre de Lola, une fille qui va (re)découvrir son père en étant à ses côtés… mais dans le passé. Il est plus ingénieux qu’elle ne l’imaginait et c’est l’histoire de sa famille qu’elle découvre aussi. Quoi de mieux pour comprendre ses parents que de les connaître au même âge ?! De l’humour, de l’imagination, des sentiments, de l’aventure : ça va bouger dans la machine et les enfants ne sont pas prêts de s’ennuyer.

Editions Sarbacane - prix conseillé : 10,90 € - 224 pages - format : 14 x 21 cm

L’avis des enfants : Mélanie a 9 ans et elle a beaucoup apprécié le thème original d’ « Anna Lisa, docteur Bonheur« , le fait de pouvoir comprendre et aider les autres. Elle s’y est un peu retrouvée (ma petite altruiste) même si la lecture lui a été trop facile car elle est, personnellement, assez exercée. Je pense, cependant, qu’il est parfait pour les lecteurs en herbe.

Elle a trouvé la lecture de l’ « Agence Confettis : chasse aux énigmes »  assez agréable, avec des évènements proche de sa propre vie, et le côté créatif a été un vrai plus, notamment avec les animations en fin d’ouvrages. Ce n’est pourtant pas celui qu’elle trouve le plus original, le plus marquant de la sélection (il fallait bien faire un choix !).

« Zoé tout court, artiste en herbe » l’a bien fait rigoler et a capté (toute) son attention. Elle a pu facilement couper ses temps de lecture grâce au format. C’est vraiment celui qu’elle a préféré.

Pour « Lola et la machine à laver le temps« , ça a été une affinité particulière qui s’est créée grâce à son format assez complet et adapté pour elle (vous aurez compris qu’elle a hésité à choisir Lola ou Zoé). L’histoire l’a amusée ainsi que ses parents qui lui ont raconté à quoi ressemblaient leurs idoles de l’époque que l’on retrouvait sur les posters de leurs chambres. Elle a vraiment voyagé dans le temps finalement.

Ces ouvrages sont vendus sans accessoire. Les objets figurant sur les photos n’ont pour unique fonction que celle d’accessoire à la prise de vue pour cet article.

Pour plus d’actu, suivez Dans la chambre de mes enfants sur les réseaux sociaux.