Parce que Barbie a aussi un anniversaire à fêter (60 ans cette année !) et parce que de nombreuses générations aimeront revenir sur cette madeleine de Proust pour le plaisir de partager de jolis souvenirs, je vous propose un retour en arrière depuis le commencement, la naissance de Barbie en 1959.

Je vous avais déjà proposé un retour en enfance, en 2016 dans « Le bac à jouets ». Plus généraliste, cette sélection comprenait pourtant l’une des rares poupées Barbie survivante de mon propre coffre à jouets ! Cette tête à coiffer des années 80 me donnait déjà envie de revenir sur ce personnage iconique.

Comme j’aime le faire, je vous invite d’abord à faire un petit tour dans la chambre de mes enfants pour rencontrer les Barbie d’Emi !

Dans la chambre de mes enfants

Voilà une partie de ses poupées dont les plus bronzées, aux cheveux abîmes, sont mon héritage comprenant notamment les toutes dernières que j’ai fait revenir des années 90 ! Pourquoi ? Tout simplement car j’ai eu envie de partager avec ma fille les modèles vintage mais aussi car Barbie a beaucoup changé et que les vêtements de l’époque sont trop grands pour les mannequins d’aujourd’hui.

Oui, je me suis prise au jeu d’acheter d’occasion sur le web des tenues des années 80 & 90 comme la robe phosphorescente à gauche sur la photo (ci-dessous). Par la même occasion, j’ai trouvé une adorable vendeuse qui remettait « sur le marché » des boîtes encore fermées de modèles des années 90 : Barbie parfumée enfin plus maintenant avec son collier fraise ainsi qu’un couple Barbie & Ken en maillot avec les bagues assorties. Une autre vendeuse m’a même offert une poupée articulée Skipper des années 90, délaissée par ses filles devenues grandes.

Les photos vous donneront un aperçu des changements de génération en génération. La première Barbie d’Emi ? Chelsea (la petite poupée brune qui tient un chat). Elle adore la fantaisie des modèles des années 80, avec un côté girly très prononcé. Quant à Ken : il a me semble qu’il a maintenant davantage des airs d’ado que celui de l’époque avec sa jolie coupe gominée 🙂

Petit portrait à travers le temps

Les années 1959 & ’60

Barbie est née et elle est déjà très entourée : Francie, Midge, etc l’accompagnaient souvent et sa créatrice a même pensé à faire évoluer les personnages car vous pouvez remarquer, à travers les photos, qu’ils grandissent et même se marient (ex : Tracy & Todd dans les années 70) ! J’ai retrouvé davantage de personnages dans la collection de livres des années 90.

On découvre une poupée qui existait surtout sous format de poupée en papier, devenant un mannequin en 3D avec un jeu très axé sur l’habillement. A travers les modèles proposés, on devine l’évolution du « rôle » de la femme, ses sorties, ses professions, sa vie sociale.

Les années ’70

Barbie est au top de la mode : elle suit les tendances y compris les plus colorées ! Son maquillage nous rappelle celui de Brigitte Bardot, la grande mouvance des sorties à la plage avec l’iconique Barbie Malibu, l’arrivée du fameux camping-car, les tendances en matière de coiffure… on pouvait même jouer au barbier avec Ken !

Les années ’80

Bien entendu, j’ai un gros coup de cœur pour ces modèles car… c’est la décennie de ma petite enfance, les Barbie de mes souvenirs.

N’ayez pas peur du fluo et de la surcharge des accessoires (bandeau, ceinture à paillettes, vêtements phosphorescents…) car c’est la grosse tendance de l’époque. La chanson et la danse sont des incontournables pour être à la page ça se dit plus ça non plus ?! 🙂

Barbie est une femme active : elle est très indépendante et elle veut travailler tout en étant prête à sortir faire la fête à tout moment ! D’ailleurs, elle était souvent sous les projecteurs. J’adorais celle qui avait un tailleur le jour et le qui le transformait en robe le soir venu.

Les cheveux prenaient du volume à la fin des années 70. Voilà qui n’est pas prêt de se calmer dans les années 80, surtout s’ils sont frisés !

Il me semble que c’est encore la décennie durant laquelle Barbie est le plus marquée par la fantaisie, le fun et on commence même à la voir dans des univers loin de la vie classique avec l’arrivée de Barbie sirène. Elle envahit les rayons de jouets avec de nombreux coffrets et de très nombreux accessoires. Les modèles sont très ludiques avec des transformations de tenues, des bijoux, des maquillages, des accessoires pour les enfants assortis à la poupée (bague, parfum…).

Les années ’90

Barbie devient équipée d’automatisme et on peut désormais entendre sa voix, la faire nager… Le côté girly est conservé et la féerie gagne du terrain, notamment accompagnée d’automatisme comme avec le modèle princesse aux papillons, ces derniers bougeant les ailes à l’approche de la baguette aimantée.

Les années 2000

Voilà une période avec un grand changement de style. Tout d’abord les traits de son visage sont modifiés, il est moins rond, les yeux sont plus étirés, le maquillage est moins flashy, un brushing est accentué… mais surtout les critiques influences Mattel et ses mensurations sont revisitées, avec des courbes moins marquées.

Je ne sais pas si elle avait perdu du terrain à l’époque mais il me semble qu’il y a eu une sérieuse revisite du concept.

La dimension féerique s’accentue encore : les films et les dessins animés Barbie accompagnent l’apparition des modèles de fées, de princesses… Un clin d’œil aux anciens modèles est aussi fait en l’honneur de ses 50 ans.

Les années 2010

On poursuit la lancée prise dans les années 2000 et les métiers de Barbie lui donnent un rôle toujours plus actif (agent secret, super héros… avec des effets spéciaux). On n’oublie pas les classiques, avec la ballerine par exemple, qui sont mis au goût du jour.

C’est aussi un gros accent qui est mis sur son entourage du fait de la mode des BFF (Best Friends Forever). Ses amis sont très présentes et les Barbie fashionistas font leur entrée avec des morphologies très différentes (petite/grande, taille peu marquée, hanches développées… et des styles vestimentaires ainsi que les coiffures différenciées). Barbie soutient le mouvement d’individualisation très actuel.

Elle développe aussi son côté maternelle avec un rôle important de la famille et elle modernise ses activités, notamment avec l’arrivée du modèle yoga.

Personnellement, je la trouve désormais trop « épurée », copiant davantage les adolescents. Entre le style des années 1980 et celui des années 2010, je crois qu’il aurait été bon de trouver un juste milieu. Peut-être est-ce une prochaine version.

J’ai aussi remarqué un gros défaut des nouveaux modèles : une grande partie des poupées sont vendues avec des vêtements déjà moulés (ex : débardeur, bodies… dessinés sur le corps) ce qui ne permet pas de jouer à l’habiller et qui rend pauvre la tenue (ex : Barbie mariée n’a qu’une jupe amovible en guise de robe… on ne peut changer sa tenue que de façon limitée et on ne peut pas habiller une autre Barbie en mariée avec ce qui aurait pu être une robe). C’est pourtant, avant tout, un mannequin, difficulté que l’on rencontre aussi en diversifiant les morphologies. Il manque une proposition de nombreuses tenues et accessoires pour accompagner le concept. Je dis ça, je dis rien…

Bon, Barbie reste jolie et intéressante mais je pense que l’on oublie qui est la personne qui joue avec, ses fantaisies, son âge… Emi aime ses Barbie actuelles mais elle a été épatée par la jouabilité de mes anciennes Barbie et cet univers plein d’imagination.

Barbie et sa vie parallèle !

J’aime la découvrir dans les versions détournées que ce soit de façon humoristique, en modern art ou en fashionista ressemblant aux influenceuses de notre époque. Bien entendu, j’ai évité les versions un peu trop osées. Certaines images sont tout simplement magnifiques : voici un très court extrait de ce que l’on trouve sur le web. Je vous en propose bien plus sur Pinterest !