Grandir c’est aussi développer ses compétences, notamment selon la méthode Montessori, cette fois pour améliorer sa dextérité et le repérage dans le temps avec des mises en situations, accessible dès 2 ans.

« Mon jeu de laçage Montessori »

Manipuler des lacets fait partie des ateliers basiques pour améliorer la motricité fine des enfants. Cette pochette propose des outils simples pour réaliser des jeux pédagogiques, exerçant des compétences contribuant à la maîtrise (future) de l’écriture.

Ce kit comprend :

  • un bref mode d’emploi présentant l’intérêt et la mise en œuvre de la pédagogie, ainsi que les jeux proposés,
  • des lacets de couleurs : 2 grands et larges + 4 petits et fins,
  • des éléments cartonnés, colorés, perforés : 1 arbre, 3 feuilles, 3 pommes, 1 oiseau, 1 hibou, 1 papillon et 1 écureuil.

Il s’agit de proposer une utilisation organisée (ex : dans le sens de l’écriture) et de permettre à l’enfant de s’approprier le jeu à son rythme. Les enfants peuvent ainsi commencer par appréhender les diverses formes, couleurs et leur rapprochement (enfiler), jusqu’à la manipulation selon leur imagination en liant les objets à l’arbre pour concorder avec une histoire à inventer.

La méthode Montessori propose de s’appuyer sur des supports simples pour développer les compétences des enfants selon leur rythme propre. Cependant, en tant que mère, je constate bien que le démarrage de l’activité est déjà en soi une étape voire… une épreuve. La simple suggestion n’est pas toujours bien accueillie par l’enfant, d’autant plus que la grande période de l’opposition coïncide avec cet âge ! C’est pourquoi, je pense qu’il est bon d’utiliser des outils aussi souples, notamment ici en offrant un format bien différent du traditionnel jeu de perles et de lacets. Cependant, il appartient à chacun de percevoir ce qui serait pertinent pour son enfant et d’adapter le jeu selon le retour qu’il en fait. Ca sent le vécu… Il y a le mode d’emploi et ce que notre enfant en fait !

Editions Gründ - prix conseillé : 7,50 € - pochette avec 11 éléments à trous, 6 lacets et 1 livret - format : 21,7 x 21,7 cm
Auteures : Céline Santini & Vendula Kachel - Illustratrice : Claire Frossard

« Ma frise du temps Montessori »

Se repérer dans le temps est une notion peu évidente à comprendre et à manier. Très tôt, on propose aux enfants de « compter en dodo » mais c’est un élément plus étendu, qui rythme la vie de la nature et des hommes. Pour cela, rien de mieux que de mettre en place un support à faire évoluer au fil du temps. Pour cela, l’ouvrage comprend :

  • un bref mode d’emploi pour les parents et les enfants (approches et jeux),
  • 4 frises à déplier (1 /trimestre),
  • 7 planches de 56 stickers chacune (1 /jour de la semaine avec une couleur différente pour ceux du week-end),
  • 12 planches de 9 stickers colorés chacune (1 /mois) : avec un personnage (garçon et fille) habillé de saison et des éléments de la nature (faune, flore [sous légende] avec des aliments),
  • 1 planche de 25 stickers colorés avec des évènements du calendrier (rentrée scolaire, automne, anniversaire de…, Noël…).

Ce support me rappelle la frise de l’école mais avec les petits autocollants personnels (anniversaire de…). Ce n’est pas un outil qui se veut innovant mais assez simple et pertinent pour donner forme à ces notions que nous suivons, et qui évoluent, au jour le jour. J’avoue que le format de la frise (1 trimestre : 117 cm x 19 cm) n’est pas facile à placer car l’activité trouve son intérêt si la frise est affichée en permanence. J’ai fort heureusement trouvé une place qui vient tout juste de se libérer avec le départ de la licorne Papuche en papier sur la porte du placard, en fixant un trimestre avec de la Patafix. Passé ce détail, je suis heureuse de voir le bon accueil qu’Emi lui a réservé et sa grande motivation. Je l’accompagne ainsi tous les matins, mettant en place un rituel qui participe à l’acquisition des récurrences du calendrier.

Editions Gründ - prix conseillé : 7,50 € - pochette avec 4 frises, 24 planches de stickers et 1 livret - format : 21,7 x 21,7 cm
Auteures : Céline Santini & Vendula Kachel - Illustratrice : Claire Frossard

L’avis des enfants : Concernant le 1er ouvrage, Emi, 3 ans, a foncé sans vouloir suivre mes indications mais bien sûr… donc j’ai vite oublié les précautions détaillées du mode d’emploi. Constatant qu’elle arrivait très bien à entrelacer les éléments, je suis passée directement à la mise en scène : « Il était un grand pommier avec de jolis pommes mais la plus belle était très haute [laçant l’une d’elle tout en haut] et les animaux de la forêt la convoitaient tous… ». Cela lui a beaucoup plu et elle s’est mise à poursuivre toute seule (quitte à perdre le fil de l’activité !). Elle n’y passe pas plus de 10 min mais elle y revient, seule, souvent avec son imagination car c’est ainsi que cela lui parle le mieux !

Concernant le second ouvrage, elle était déjà très en demande d’outil de ce type puisqu’elle a l’exemple de son frère qui suit son éphéméride et qu’elle a hérité de son semainier T’choupi. Elle a été très contente de le personnaliser et vraiment fière de le présenter à Alex. Tout comme lui, elle a son outil de grand, qu’elle n’oublie surtout pas de compléter chaque jour, ce qui devrait bien l’aider à acquérir des notions de temps.

Pour plus d’actu, suivez Dans la chambre de mes enfants sur les réseaux sociaux (n’oubliez pas de liker ma page 😉 ).

Repérage dans le temps et l’espace (dès 3 ans & 6 ans)