Pour finir la décoration de la chambre d’Alex, je me suis penchée sur les éléments de décoration qui marquent le choix du style, parfois même en DIY et free printable.

La mappemonde est un des éléments incontournables. Elle prend bien des formes pour être sûre de nous plaire : en papier peint (1, 2, 3), en version métallique et simplifiée pour afficher des photos, en peinture, en carte à gratter pour marquer les lieux visités ou en version globe. Ce dernier est d’ailleurs souvent personnalisé pour le rendre plus moderne et déco avec une version peinte ou encore avec des leds. Parmi les globes éducatifs, j’ai remarqué celui qui affiche les constellations lorsqu’il est éclairé. Hors catégorie (et pour enfant plus âgé), j’ai craqué pour le kit d’épingles rappelant le film Là-haut.

Les animaux peuvent prendre place aux murs sous la forme de trophées papier en kit, en tissu, en peluche ou dans un style épuré et moderne. Les stickers reprennent aussi ces figures en illustrations origami, parfois de dimension personnalisable, ou carrément en version DIY avec un simple masking tape. Les patères sont aussi importantes dans la déco avec un DIY à réaliser à partir de jouets ou celles reprenant le style trophée.

 

Bien évidemment quelques affiches (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8) imposent le style, préférez posées sur une étagère, au moins pour partie, avec un objet lumineux comme une étoile ou une lettre. Cette décoration peut être complétée par des attrapes-rêves, au mieux revisités, pourquoi pas triangulaires, plus féminins, en version géante, voire sous la forme de DIY en kit, et même en mode free printable avec tout ça… Les suspensions à pompons (1, 2) sont aussi tendance et peuvent donner de la rondeur, sinon des suspensions en macramé des plus simples aux plus sophistiquées pour un effet matière.

Pour la décoration murale, une astuce consiste à imprimer de jolis illustrations affichées sur un clipboard. Posée sur un meuble (ou une étagère, créant un effet sympa car en décalage par rapport aux affiches oui, oui, celles de tout à l’heure 😉 ), cela permet de changer l’image au gré des envies de l’enfant (1, 2, 3, 4, 5). Personnellement, j’ai choisi des illustrations sans remplissage et des coloriages pour proposer, en même temps, une activité calme et un côté ludique à la déco (Alex a déjà commencé à colorier le lion alors que les travaux ne sont pas finis !). L’enfant peut aussi participer en y affichant ses propres créations.

 

Pour travailler plus de détails, les plantes babies tels que les mini-cactus participent à la nouvelle ambiance, surtout selon le choix du cache-pots : dans une version ludique en Lego ou sous la forme de personnages, pourquoi pas plus tendance. Les formes géométriques créent aussi un bel effet avec ce type de végétaux avec des cache-pots cubiques ou diamants, parfois en bois peints pourquoi pas très épurés.

J’aime finir sur un tuto : cette fois, celle de la customisation de globe terrestre en urne de mariage. Je vous propose de l’adapter pour que cela soit une tirelire (dimensions fente et ouverture dans la partie basse).

La question peut être davantage creusée mais je crois que l’on a pas mal fait le tour pour cette fois ! Le tout est de bien sélectionner en fonction de l’enfant (voir la 1ère partie : recherche de style), de ses besoins/âge, du coût (souvent vaut mieux peu mais bien) et, surtout, de ne pas surcharger pour une décoration aérée et mise en valeur. L’enfant ne pourra aussi que s’y sentir mieux, d’autant plus qu’il faut prévoir des espaces à s’approprier, d’expression : c’est primordial !

Pour plus d’actu, suivez dans la chambre de mes enfants sur les réseaux sociaux (n’oubliez pas de liker ma page 😉 ).

Une chambre qui grandit (2ème partie)