La gourmandise était bien présente à l’anniversaire d’Emi, pleine de couleurs et de saveurs sucrées qui ont tenté les enfants, mais pas que ! Venez vous laisser tenter aussi… J’ai fait quelques tests !

Ah le voici, le « unicorn rainbow cake » : le si impressionnant gâteau à la mode. Les copines m’ont motivée et j’ai relevé le défi !

Le Rainbow cake

Gâteau au beurre

J’ai réalisée la recette du très bon Girl’s book de la pâtisserie spécial beaux gâteaux des Editions Larousse. C’est une excellente recette mais assez lourde : le goût est juste trop bon et… très rapidement écœurant. Pour avoir comparée la recette, je persiste à dire que c’est une très bonne recette, fiable mais pas au goût de tous. J’ai décidé de vous la dévoiler pour que vous fassiez votre propre avis :

Pour la génoise :

  • 5 œufs
  • 150 g de sucre en poudre
  • 150 g de sucre roux
  • 280 g de beurre en pommade
  • 350 g de farine
  • 2 cuil. à café de levure chimique
  • 2 cuil. à café d’extrait de vanille
  • 6 colorants

Pour la crème au mascarpone :

  • 500 g de mascarpone
  • 200 g de Philadelphia
  • 125 g de sucre glace
  • 3 cuil. à soupe de jus de citron
  1. Dans un bol, fouettez les œufs avec les sucres. Ajoutez le beurre puis incorporez la farine, la levure et la vanille.
  2. Divisez la pâte en 6 parts égales. Colorez-les (faire des mélanges pour le violet, le vert et les nuances de couleur).
  3. Après avoir préchauffé votre four à 180 °c, baissez la température à 120 °c et enfournez la 1ère pâte dans un moule de 15 cm. Faire cuire 10 min et renouveler pour chaque pâte.
  4. Préparez la crème en mélangeant la mascarpone, le Philadelphia et le sucre glace. Ajoutez le jus de citron avant de placez le tout au moins 1H au frais.
  5. Montez le gâteau en alternant la génoise et les couches de crème. Recouvrir ensuite le gâteau de crème.

Gâteau au yaourt

J’avais déjà réalisé un Rainbow cake à ma façon pour les  5 ans de mon fils. Cette version simplifiée consistait en un gâteau au yaourt dont j’avais doublé la recette pour un moule de 22 cm de diamètre.

Ayant décidé de tenter l’unicorn cake, il me fallait une base lisse à décorer et la pâte à sucre s’est donc imposée à moi. Me revoilà donc repartie sur ma recette de l’époque. J’ai réalisé la recette de gâteau au yaourt (= 1 pot de yaourt nature + 1 pot d’huile + 3 œufs + 2 pots de sucre semoule + 3 pots de farine + 1 sachet de levure)  x 1,5 pour un moule de 15 cm de diamètre. En effet, il faut observer une hauteur suffisante pour obtenir un jolie forme de tête de licorne.

J’ai utilisé des colorants liquide du supermarché mais j’avoue que les couleurs sont de meilleure qualité (surtout le rouge) avec des colorants gel.

Chaque pâte a cuit 15 min à 170 °c et j’ai parfois eu à recouper la partie haute (avec un couteau à pain c’est impec) pour obtenir une forme régulière non bombée.

La crème a été remplacée par de la confiture de lait (cela fonctionne avec tout type de confiture voire du chocolat, ou pâte à tartiner) entre chaque gâteau et en glaçage pour que la pâte à sucre adhère.

J’ai malaxé la pâte à sucre pour la chauffer (pas trop pour éviter qu’elle ne finisse par fissurer) et je l’ai étalée avec du sucre glace. En l’enroulant un peu autour du rouleau à pâtisserie, j’ai pu disposer facilement la pâte sur le gâteau. J’ai découpé la partie basse en prévoyant une marge qui a été glissée au couteau sous le gâteau.

Le gâteau a été fait la veille, mis sous cloche et au frais (la pâte protégeant le gâteau qui s’imbibe, par la même occasion, de confiture).

Gâteau par mixage de recettes

Pour une version plus légère, je pensais réaliser le rainbow cake avec une base de génoise légère associée avec la crème au mascarpone. L’anniversaire de ma nièce arrivant quelques jours plus tard, j’ai tenté mon idée et c’est une réussite (ouf !).

La recette de la génoise a été empruntée à mon p’tit girl’s book de la pâtisserie normalement prévue pour un biscuit roulé à la confiture et celle de la crème au rainbow cake de ce même ouvrage. Le tout a été fait la veille, conservé au frais sous cloche, et a permis de servir 12  personnes.

Pour la génoise, j’ai doublé la recette initiale suivante :

  • 3 œufs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 40 g de farine
  • 40 g de fécule
  • 1 pincée de sel
  • colorant liquide (ici du rouge)

Pour la crème au mascarpone :

  • 500 g de mascarpone
  • 200 g de Philadelphia
  • 125 g de sucre glace
  • 3 cuil. à soupe de jus de citron
  1. Dans un bol, fouettez les jaunes d’œufs et le sucre, puis incorporez la farine et la fécule.
  2. Divisez la pâte en 3 parts égales (dans mon cas) et colorez-les.
  3. Divisez les blancs en neige en 3 parts et montez en neige avec une pincée de sel une seule part, à incorporer à l’une des trois pâtes. Renouveler pour la pâte suivante que lorsque vous serez prêt à l’enfourner (sinon les blancs redeviendraient liquide en attendant la prochaine fournée et le gâteau cuira mal).
  4. Après avoir préchauffé votre four à 200 °c, enfournez la pâte dans un moule de 20 cm. Faire cuire 10 min (voire 15 min si ce n’est pas un four à chaleur tournante) et renouveler pour chaque pâte.
  5. Préparez la crème en mélangeant la mascarpone, le Philadelphia et le sucre glace. Ajoutez le jus de citron avant de placez le tout au moins 1H au frais.
  6. Montez le gâteau en alternant la génoise et les couches de crème. Recouvrir ensuite le gâteau de crème.

Il s’agit des doses et des dimensions du gâteau réalisé par mes soins. Cependant, vous pouvez le réaliser dans un moule de 15 cm de diamètre, par exemple, et ces quantités pourraient permettre, je pense, de diviser la pâte en 5 et ainsi d’utiliser plusieurs couleurs différentes. Les deux recettes se marient bien (le goût de la crème équillibrant le fort goût sucré de ce type de génoise) et le tout est bien plus léger et gourmand. A noter que malgré sa grande taille, la légèreté de la crème a permis de tenir la génoise droite sur les bords contrairement à celui avec la pâte à sucre (anniversaire Dragons 2) sur lequel les bords s’affaissaient.

La décoration en pâte à sucre

Nombreux sont les gâteaux licorne (parfois avec une corne gigantesque !!!) mais je me suis laissée tenter par le joli modèle de The Party Parade. En observant la photo, je me suis faite une idée du montage et j’ai foncée, tête baissée, espérant que la naïveté de ma brève préparation me portera chance.

Me voilà donc en train de travailler certes une semaine plus tôt mais de nuit (j’étais sûre de ne pas être interrompue une fois les enfants au lit !) ce qui explique la qualité des photos (!).

Les oreilles

Dans une bande de pâte à sucre blanche, préalablement étalée sur du sucre glace, j’ai découpé des oreilles d’environ 5,5 cm de hauteur et 3,5 de largeur (a bisto de nas comme on dit ici).

J’ai mis une goutte de colorant rouge sur un autre morceau pour le teinter en rose et j’ai découpé la forme de l’intérieur des oreilles selon un triangle (un peu arrondi) d’environ 3,5 cm de hauteur sur 2 cm de largeur. Pensez à lisser les bords si vous utilisez un couteau à dents.

J’ai ensuite mouillé un pinceau avec un peu d’eau avant de le passer sur la surface des oreilles blanches (pour que la pâte colle). J’y ai déposé un cure-dent et j’ai déposé la partie rose des oreilles. Pour leur donner un côté arrondi, il faut les déposer dans un plat, préalablement recouvert de papier sulfurisé (j’avais oublié, oups) en faisant remonter les bords avec des couverts par exemple. Il faut laisser sécher ainsi : le lendemain les oreilles étaient rigides et tenaient toutes seules.

La corne

J’ai roulé un boudin avec un morceau de pâte à sucre et je l’ai enroulé autour d’un pic à grillade. J’ai resserré pour former une corne de 10 cm de hauteur sur environ 3,5 cm de largeur. Je l’ai laissée sécher dans une tasse (à la bonne taille ! ouf) qui maintenait, sans trop appuyer, sur le bord de la partie basse afin que le serpentin reste bien serré. Le lendemain, je l’ai peinte en doré (3 couches) après avoir nettoyé la corne avec un pinceau mouillé et une fois sèche (bien entendu !).

La mise en forme

J’ai commencé par enfoncer le pic de la corne (légèrement excentrée) puis ceux des oreilles (un cran en arrière). J’ai planté des œillets coupés sous la fleur et piqués avec des aiguilles à tête (attention !).

J’ai dessiné les yeux avec un feutre alimentaire et, pour la partie arrondie, à l’aide d’un bouchon de bouteille de vin (on prend ce que l’on a sous la main ! Fifi la débrouille 😉 ) et j’ai formé le reste de la décoration avec de la crème au beurre (même quantité de beurre fondu que de sucre glace) teintée avec des colorants. J’avais prévu le coup (juste un « au cas où ») en faisant des petites pointes de couleurs avec les chutes des meringues mauves (les crottes de licorne) qui ont complété utilement la crête.

J’avoue que j’ai manqué de temps et, en travaillant dans le speed sur ce gâteau, je ne l’ai pas autant soigné que je l’aurais voulu (je me rends compte qu’il semble avoir une balafre sous l’œil gauche) : tant pis je n’aurais pas ma médaille de Super Maman mais il n’en est pas resté une miette ! Mission (considérée) réussie !

Vous pensiez que j’en étais restée là ?!! C’est une pluie de DIY qui continuent de tomber avec d’autres recettes cette semaine.
Attention : Cet atelier peut être réalisé avec des enfants en présence et sous la surveillance d'un adulte. Ce dernier jugera de l'accessibilité selon la dextérité de l'enfant. De plus, la décoration du gâteau doit être démontée par un adulte avant d'être servi, avec précaution notamment au vu de l'utilisation de pics et d'aiguilles !

Pour plus d’actu, suivez Dans la chambre de mes enfants sur les réseaux sociaux (n’oubliez pas de liker ma page 😉 )

Anniversaire « Licorne »

« Le girls’ book de la pâtisserie spécial beaux gâteaux »